Juliette et les moustiques

moustiques

Foi de Juju, je vous dis que je ne suis pas belle à voir. J’ai l’oeil droit poché et presque complètement fermé parce que mes deux paupières sont très enflées et j’ai un petit picot sur la paupière supérieure. C’est là que la maringouine m’a piquée. Devant toute cette enflure ma mère était inquiète: elle craignait une cellulite périorbitaire. Après un appel à Info-Santé, elle a été réassurée.

Mon père a alors entrepris de me guérir en appliquant les trois lois en santé. La première est la loi des contraires: pour contrer l’enflure, il m’a donné un sirop antihistaminique et m’a mis une débarbouillette mouillée à l’eau froide sur l’oeil. La seconde est la loi des semblables: sur les conseils du pharmacien, j’ai reçu trois granules en homéopathie d’Apis mellifica que j’ai laissées fondre dans ma bouche. Ceci a été répété aux 15 minutes temporairement.

La troisième est la loi des vases communicants: elle a agi par l’attitude de mon père, à savoir le calme, l’assurance, la réassurance et la dose d’amour. Croyez-le ou non, en dedans de deux heures tout avait disparu, sauf le petit picot.

Mes parents ont travaillé en prévention. En camping ou à la brunante, je suis habillée avec des vêtements longs qui ont des élastiques aux poignets et aux chevilles et sont de couleur pâle. Sur les parties découvertes, je suis enduite aux deux heures d’huiles essentielles qui éloignent les moustiques. Sur mes vêtements, ils mettent du DEET; l’efficacité contre les moustiques (maringouins, mouches noires, mouches à chevreuil…) est de six heures.

Ils savent qu’il ne faut pas le distribuer près de mes yeux ou sur mes mains; après s’être servi du DEET ils se lavent les mains. Lorsque je suis aux États-Unis, près de la frontière, en Montérégie ou en Estrie, mes parents le préfèrent à d’autres insectifuges si je suis dans une zone d’herbes hautes: c’est une protection contre la maladie de Lyme. En passant, aucun insectifuge n’est efficace contre les abeilles.

Pour finir, j’ai quatre trucs supplémentaires pour prévenir les piqûres d’insectes: le premier, en homéopathie ledum palustre; le second, vitamine du complexe B; le troisième, Skin So Soft de Avon sur la peau; le dernier, une tige de fines herbes après mon chapeau. Il s’agit de la ciboulette. Et là, ma mère de rajouter: “La citronnelle est morte; vive l’Eucalyptus citronné.

Réfléchissons, méditons, partageons la santecorazon.quebec.

Billet # 48

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *