L’arthrose se contrôle

arthrose

Au Canada, l’arthrose est une des causes les plus courantes de déficience. Une personne sur dix est touchée; jusqu’à 55 ans, autant d’hommes que de femmes sont atteints. L’arthrose survient généralement après 45 ans mais 5% des 35 à 54 ans ont des signes radiologiques d’arthrose. Plus de 75% des retraités sont frappés. Et pourtant, elle peut être prévenue et traitée par la prévention et un mode de vie anti-inflammatoire.

L’arthrose est une maladie qui touche les articulations; on l’appelle aussi ostéoarthrite ou arthropathie chronique dégénérative. “L’arthrose traduit une dégénérescence du cartilage des articulations sans infection ni inflammation particulière. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l’extrémité des os. Anatomiquement, cette destruction s’accompagne d’une prolifération osseuse sous le cartilage.” (Wikipédia)

La maladie affecte les vertèbres cervicales et lombaires dans 70 à 75% des cas, le genou dans 40%, le pouce dans 30%, la hanche et la cheville dans 10% et l’épaule dans 2%. Le cartilage se présente comme des petits capuchons blancs au bout de nos os. Il absorbe les chocs et permet un glissement harmonieux des os dans l’articulation.

Il a cependant une particularité: il ne possède pas de vaisseaux sanguins, pas d’artères, pas de veines. Il absorbe les bon nutriments lorsque  l’articulation travaille; s’il n’y a pas de mouvement, le cartilage n’est pas nourri. L’activité physique raisonnable comme la marche, la course modérée, le vélo, la natation… fluidifie les articulations, nourrit et préserve le cartilage. Les sports intenses comme le football, le soccer, le hockey, la crosse, le tennis, le judo…sont à éviter lorsque l’arthrose est débutée.

Dans l’arthrose, le cartilage est attaqué par des cellules inflammatoires qui sont actives à cause de traumatismes mécaniques, de microtraumatismes (obésité, mauvaises espadrilles, tensions musculaires au cou devant l’ordinateur…), de mauvaise alimentation, de stress chronique, de manque de sport, de manque de sommeil… C’est ce que Xavier Bazin dans Santé Corps Esprit surnomme le «mode de vie pro-inflammatoire».

Le meilleur moyen pour stopper l’inflammation est d’avoir une alimentation “riche en légumes (brocoli, choux), en bonnes graisses (oméga-3) et en épices (curcuma, gingembre), mais aussi pauvre en sucres et en aliments pro-inflammatoires (produits laitiers, gluten)!” Xavier Bazin.

Le cartilage a besoin de zinc pour se réparer et se renouveler. La chondroïtine et la glucosamine sont aussi nécessaire; on les retrouve dans le cartilage animal ( cartilage d’os de poulet, de pieds de porc, bouillons d’os) ou en suppléments.

Mentionnons que l’acétaminophène (Tylénol) n’est efficace dans l’arthrose que dans moins de 4% des cas (The Lancet mars 2016) et que le risque de mortalité augmente de 23%; de 63% si plusieurs prescriptions sont rapprochées dans le temps (NCBI, mars 2015).

Les anti-inflammatoires (Advil, Voltaren, Coxibs) augmentent de 30% les accidents cardiovasculaires (crise cardiaque, AVC) (The Lancet, 2013) et accélère la dégradation du cartilage (NCBI, 1982, 1979). Plusieurs substances naturelles  ont les mêmes effets antidouleur en freinant la dégradation du cartilage; il s’agit de chondroïtine et de glucosamine, par exemple (BMJ, février 2015). Le curcuma est aussi efficace que l’Advil contre les douleurs de l’arthrose et cela, sans effets secondaires (NCBI, août 2009). L’harpagophytum ( griffe du diable) est aussi efficace contre la douleur qu’un coxib (British Society for Rheumatology, 2003).

Xavier Bazin nous invite à visionner sur Internet un témoignage vidéo que l’on peut guérir de l’arthrose: Sur Google, il suffit de taper: Laura Azenard. Réfléchissons, méditons, partageons la santecorazon.quebec.

Billet # 94

J'aime et je partage ce billet sur

2 réflexions sur « L’arthrose se contrôle »

    1. Le Génacol est un excellent supplément de collagène qui sert de base et de matrice pour toutes les sortes de collagènes. On est plus sélectif avec glucosamine et chondroïtine. Ils sont moins généraux mais peuvent aider à leur manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *