Le pouvoir des rêves lucides

rêves lucides

Le pouvoir des rêves lucides. Tel est le titre d’un dossier dans Science et Vie de décembre 2018. Nous pourrions maîtriser nos rêves et agir sur notre réalité. Des «casques à stimulation crânienne réglés pour l’éveil à la lucidité ont d’ores et déjà été construits et promettent d’envahir bientôt le marché» (Science et Vie).

Dans Wikipédia, la définition minimale est celle-ci : «Le rêve lucide est un rêve dans lequel le sujet est conscient de rêver». La définition complète de Paul Tholey, psychologue allemand, comporte sept critères :

  • «le rêveur sait qu’il rêve;
  • il dispose de son libre arbitre,
  • d’une faculté normale de raisonnement,
  • d’une perception à travers les cinq sens comparable à la normale.
  • Il conserve ses souvenirs de l’état de veille,
  • se souvient parfaitement de son rêve au réveil
  • et il est capable d’interpréter le rêve à l’intérieur même du rêve».

Nous comprenons qu’il s’agit d’un continuum, d’un état de conscience intermédiaire entre la réalité et le rêve usuel. Le degré de lucidité varie et l’expérience n’est pas fréquente normalement. «Selon une méta-analyse réalisée en 2016, seuls 55 % d’entre nous font une expérience de rêve lucide au cours de la vie, et moins d’un sur quatre l’expérimente une fois par mois, ou davantage. Sachant que parmi ces chanceux, la grande majorité n’atteint que la première étape de la lucidité…» (Science et Vie).

Comment augmenter la fréquence? D’abord par des techniques mentales. Avant de s’endormir et si nous nous réveillons la nuit, se répéter mentalement : «La prochaine fois que je serai dans un rêve, je saurai que je rêve» (Science et Vie). Un autre moyen est de faire souvent un test de réalité : se boucher le nez et la bouche et essayer de respirer. En rêve, nous respirons quand même.

À l’Institut de la lucidité de Pahoa à Hawaii, 121 personnes pouvant contrôler leur rêves avec l’exercice mental avaient un taux de succès de 14 % de rêves lucides sur la totalité de leurs rêves. Lorsqu’ils ont consommé en surplus de la galantamine, un médicament contre l’Alzheimer, au milieu de la nuit, le taux de succès a atteint 42 %.

La signature électroencéphalographique d’un rêve lucide est la présence d’ondes de fréquences supérieures (gamma) à l’avant du cerveau, dans la région fronto-temporale. En Allemagne, des chercheurs ont administré par stimulation électrique transcrânienne des ondes gamma dans cette région pendant trente secondes au milieu de la nuit au cours du sommeil paradoxal. Les 27 patients n’avaient pas d’expérience en rêves lucides. Le taux de succès a été de 77 %.

Des casques à stimulation crânienne existe déjà pour augmenter les capacités cognitives de la vision, de la mémoire ou de l’endurance (Science et Vie, novembre 2017). Des casques pour l’éveil de la lucidité seront bientôt sur le marché. L’efficacité dépasse la force de l’imagination pour l’entraînement sportif, pour la créativité, contre les cauchemars et contre la schizophrénie. Et quoi encore? Réfléchissons, méditons, partageons la santecorazon.quebec.

Billet # 183

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *