Que de bonnes nouvelles! (première partie)

bonnes nouvelles

Dans notre quotidien, nous sommes constamment bombardés d’informations. La plupart sont négatives ou inquiétantes comme l’instabilité économique et sociale, les menaces de guerre, la pollution, la disparition des espèces ou le réchauffement climatique.

Des bonnes nouvelles au nombre de vingt pour l’année 2018 ont été colligées par Jean-Marc Dupuis, rédacteur d’une lettre sur la santé naturelle (sante-nature-innovation.fr, 3 février 2019). Celles-ci ont trait aux animaux, à l’environnement et aux humains.

  • Le journal en ligne The independent rapporte que le nombre de tigres sauvages au Népal a presque doublé en neuf ans. Des zones protégées ont été créées et des démarches ont été faites pour la protection de l’espèce.
  • L’agence de presse Reuters nous informe que les gorilles des montagnes des forêts d’Afrique centrale sont maintenant plus de 1 000. Cette espèce menacée a augmenté son nombre de 25 % depuis 2010.
  • Le Fonds mondial pour la nature (WWF) affirme que le braconnage d’éléphants au Kenya a diminué. En effet, la Chine a interdit l’ivoire et la demande a décrue de 50 %.
  • La société britannique de production et de diffusion (BBC) nous révèle que le Canada a créé une zone protégée de forêt boréale la plus importante au monde. Sa superficie est le double de celle de la Belgique.
  • Le quotidien d’information britannique The Guardian nous annonce que durant les trente dernières années, les fermiers nigériens ont planté plus de 200 millions d’arbres. Ceci constitue la plus grande transformation positive de l’environnement de l’Afrique car le désert recule et le pays devient plus vert.
  • Le site internet environnemental Ecowatch nous apprend que la déforestation en Indonésie a baissé de 60 %. Les lois sont mieux appliquées et les zones de tourbières mieux protégées.
  • L’organisation Amazon Frontlines nous avertit que 52 concessions de mines d’or ont été annulées en Amazonie équatorienne. La pollution au mercure est ainsi annulée sur 32 000 hectares de forêt primitive.
  • Le plastique des océans servira à produire cinq millions de paires d’espadrilles Adidas et d’ici 2024 tous les produits Adidas ne comporteront que du plastique recyclé (money.cnn.com).
  • La barrière de corail du Belize, qui est la deuxième plus grande au monde, a été retirée par l’Unesco de la liste du patrimoine mondial en danger (http://whc.unesco.org/fr/list/764).
  • Les Nations Unies nous avise que le trou dans la couche d’ozone aura totalement disparu dans l’Arctique et dans l’hémisphère Nord en 2030 et ailleurs dans le monde en 2060.
  • L’Agence internationale de l’énergie nous fait part qu’en 2018, 120 millions de nouveaux humains ont bénéficié de l’électricité. Ainsi, pour la première fois depuis 1882, il y a moins d’un milliard de personnes qui n’y ont pas accès.
  • «Dans la seconde moitié de l’année 2018, le coût de l’énergie solaire a baissé de 14 % et celui de l’énergie éolienne de 6 %. Dans beaucoup d’endroits du monde, il est désormais plus économique de produire de l’énergie propre que de maintenir les vieilles installations d’énergies non renouvelables» (sante-nature-innovation.fr, 3 février 2019).

Réfléchissons, méditons, partageons la santecorazon.quebec.

Billet # 184

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *