L’écriture manuscrite et l’écriture au clavier

manuscrite

Dans l’apprentissage, l’écriture manuscrite développe plus le cerveau que l’écriture au clavier. Le présent billet rapporte les résultats des travaux d’une chercheuse norvégienne, A. L. H. Van der Meer et de son équipe, parus dans Frontiers in Psychology du 28 juillet 2020 (https://doi.org/10.3389/fpsyg.2020.01810).

Dans cette étude, douze jeunes de 12 ans et douze jeunes adultes d’environ 24 ans ont participé. Ils ont écrit des mots au stylo numérique sur un écran, au stylo à l’encre sur du papier ou à l’aide  d’un clavier. Pendant ce temps, des électroencéphalogrammes à haute densité (HD EEG) avec 256 senseurs étaient réalisés.

Des différences ont été notées entre écrire à l’aide d’un clavier et écrire avec un stylo numérique sur un écran ou au stylo à l’encre sur papier. Les différences sont les mêmes pour les jeunes et les adultes. Écrire avec un stylo numérique ou à l’encre touche beaucoup plus de zones dans le cerveau, particulièrement l’hippocampe et le système limbique.

La Professeure Van der Meer affirme : «L’utilisation du stylo et du papier donne au cerveau plus de “crochets” pour accrocher vos souvenirs. L’écriture à la main crée beaucoup plus d’activité dans les parties sensori-motrices du cerveau. De nombreux sens sont activés lorsqu’on appuie le stylo sur du papier, que l’on voit les lettres que l’on écrit et qu’on entend le son que l’on fait en écrivant. Ces expériences sensorielles créent un contact entre différentes parties du cerveau et l’invitent à l’apprentissage. Nous apprenons mieux et nous nous souvenons mieux» (santemagazine.fr, Écriture manuscrite : une étude dévoile pourquoi son apprentissage est crucial, 09 octobre 2020).

L’usage de l’ordinateur en classe permet à l’étudiant d’accélérer sa production de grands textes et d’avoir du rétro-contrôle par Internet. Cependant, des études montrent une influence négative sur la réussite scolaire et sur la performance en classe.

«Apprendre à écrire à la main est un processus un peu plus lent, mais il est important que les enfants passent par la phase fatigante d’apprendre à écrire à la main. Les mouvements complexes de la main et la mise en forme des lettres sont bénéfiques de plusieurs manières. Si vous utilisez un clavier, vous utilisez le même mouvement pour chaque lettre. Pour écrire à la main, vous devez contrôler votre motricité fine et vos sens. Il est important de mettre le cerveau en état d’apprentissage aussi souvent que possible» (Professeure Van der Meer, santemagazine.fr, ibid.).

«Compte tenu du développement (technologique) de ces dernières années, nous risquons de voir une ou plusieurs générations perdre la capacité d’écrire à la main. Nos recherches et celles d’autres chercheurs montrent que ce serait une conséquence très malheureuse de l’omniprésence des outils numériques» (Ibid.).

La chercheure est convaincue de l’importance de l’apprentissage de l’écriture manuscrite parce cela développe des aires cérébrales et des compétences non touchées par les outils numériques. Elle ne renie cependant pas les nouvelles technologies.

Billet # 271

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *