Premier conte lucide: Cube se raconte.

«D’être dans une situation où vous devez trouver à l’intérieur de vous quelque chose de plus grand que ce que vous êtes vous-même, c’est une source d’inspiration pour moi.» John Boyega alias Finn dans Le réveil de la force.

Je suis Cube et mon conte lucide comporte un potentiel de dangerosité pour le lecteur. Si vous décidez d’y plonger vous risquez de créer des liens qui accéléreront l’évolution. La vôtre et celle des autres.

Bon! Ma réalité comporte six côtés, six besoins, 12 arêtes, huit sommets, huit notes, huit voyelles, quatre bâtons de force, six formes gardiennes, 48 liens extérieurs, huit liens intérieurs, trois axes, trois savoirs, un quanta, un point zéro et l’amour. Voilà! tout y est. Je vous explique.

Imaginez que je suis devant vous. Le côté le plus proche de vous est le sud, celui le plus loin de vous, le nord; celui à votre droite, l’est et celui à votre gauche, l’ouest. Comme lorsque vous regardez une carte géographique. Mon dessus est comme le ciel; mon dessous est comme la terre.

Quatre de mes 12 arêtes sont verticales; appelons-les les quatre bâtons de force (billet #7). Le bâton des sentiments est rouge et est au sud-est; le bâton des “feelings” est vert et est au nord-est; le pôle des émotions au ciel et le pôle des sensations à la terre. Ils délimitent l’est qui représente le besoin d’aimer d’Abraham Maslow et la forme gardienne est l’hexaèdre.

Le bâton de la raison est jaune et est au nord-ouest. L’espace nord entre la raison et les “feelings” représente la personnalité, l’égo, les besoins physiologiques, le savoir-faire. La forme gardienne est le tétraèdre.

Le bâton de l’intuition est bleu et est au sud-ouest. Le côté ouest entre la raison et l’intuition représente le besoin de réalisation de soi, le savoir et la forme gardienne est le dodécaèdre. La face sud entre l’intuition en bleu et le sentiment en rouge représente le besoin de spiritualité, le savoir-être, l’âme et la forme gardienne est le cuboctaèdre.

Mon dessous représente le besoin de sécurité, le concret, le pragmatique. En ces temps modernes, la sécurité est ce qui est le plus fondamental et ce qui est le plus malmené; comme si le besoin de sécurité est devenu la première marche de la pyramide de Maslow. La forme gardienne est l’octaèdre.

Mon dessus représente le besoin d’être aimé et d’estime de soi, le conceptuel, l’abstrait. La forme gardienne est l’icosaèdre. Je vous ai parlé de l’amour, de mes six côtés, six besoins, 12 arêtes, huit sommets (coins), trois savoirs et six formes gardiennes. Je suis aussi constitué de 56 liens.

Si vous prenez un de mes sommets, vous pouvez tracer une ligne jusqu’à chacun des sept autres sommets. Et il en est ainsi pour chacun des sommets, ce qui donne 56 liens, 48 à l’extérieur et huit à l’intérieur. Je suis donc au maximum de ma force car chacun de mes côtés possède ses 12 liens et mon intérieur héberge huit liens formant un quanta.

Maintenant, imaginez que vous êtes moi; vous avez combien de liens extérieurs?; combien de liens intérieurs? Utilisez vos habiletés d’intuition, de sensations, d’émotions, de sentiments et de raison. Au besoin, faites vous aider dans votre sommeil. Intriguant n’est-ce pas? Dans un autre billet, je m’exprimerez sur les huit voyelles, les huit notes, les trois axes et le point zéro. Hasta la vista.

Billet #28

J'aime et je partage ce billet sur

Une pensée sur « Premier conte lucide: Cube se raconte. »

  1. Bonne idée d’Être à 2 dans le vidéo #28, ça donne une saveur plus intéressante et plus facile de mieux comprendre.
    Félicitation Isa xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *