En attendant les vaccins

Covid-19

En attendant les vaccins contre le coronavirus, qu’est-ce qui est le plus important ? Renforcer son système immunitaire. Le geste le plus important est de prendre un supplément de vitamine D.

«Bien qu’elle ne doive pas être considérée comme une arme du même niveau que la vaccination ou les gestes barrière, la supplémentation en vitamine D pourrait être un adjuvant utile pour contribuer à prévenir l’infection par le Sars-Cov-2, mais aussi et surtout réduirait le risque de formes graves de Covid-19, de passages en réanimation et de décès liés à ce virus» (un collectif de 73 experts contre la Covid-19, destinationsante, 18 janvier 2021).

Pour ceux qui veulent être plus protégés, voici ce qu’écrit Xavier Bazin, journaliste scientifique : «L’épidémie peut être contenue avec le protocole dont je vous ai souvent parlé : en prévention, pour tout le monde, chaque jour : 4 000 UI de vitamine D, 300 mg de magnésium, et un complément multivitaminé contenant 500 mg de vitamine C, 500 mg de quercétine, 20 mg de zinc, 50 ug de sélénium et 50 ug de vitamine K2-MK7…» (www.sante-corps-esprit.com, 16 décembre 2020, Eurêka ! On a enfin la solution définitive à l’épidémie).

Et quelle est cette solution ? Il s’agit d’un traitement miraculeux contre la Covid-19. Le Dr Pierre Kory, médecin réanimateur, l’a expliqué devant le Sénat américain le 8 décembre 2020. Marc Wathelet, virologue en Belgique, a adressé un appel solennel au Premier Ministre expliquant que le médicament «représente une opportunité exceptionnelle de débarrasser la Belgique et le monde du Sars-CoV-2 (https://www.sudinfo.be/id299146/article/2020-12-22/lettre-ouverte-de-marc-berthelet-au-gouvernement-un-plan-pour-eradiquer-le-sars).   La Dre Theresa Lawrie, médecin spécialiste de la médecine par les preuves en Angleterre, s’est solennellement adressée à Boris Johnson pour sauver des vies avec ce médicament.

Il s’agit de l’ivermectine. Elle a examiné les 27 études scientifiques sur l’efficacité de l’ivermectine contre la Covid-19. Son rapport a été publié le 3 janvier 2021. Et voici sa conclusion : «L’ivermectine est un médicament antiparasitaire très sûr et efficace, largement utilisé dans les pays en développement. Ce médicament est connu depuis des décennies, et non seulement il fait partie de la liste des médicaments essentiels de l’OMS, mais sa découverte a donné lieu à un prix Nobel de médecine en raison de son utilité contre de nombreuses maladies. Les preuves scientifiques sont cohérentes et sans équivoque : l’ivermectine fonctionne à la fois pour prévenir les infections et éviter la mortalité, aux mêmes doses utilisées habituellement contre les infections parasitaires. S’il vous plaît, peut-on commencer à sauver des vies maintenant ?» (https://www.rechearchgate.net/publication/348230894_Ivermectin_reduces_the_risk_of_death_from_Covid-19_-a_rapid_review_and_meta-analysis_in_support_of_the_recommendation_of_the_Front_Line_COVID-19_Critical_Care_Alliance).

L’ivermectine a été employé, souvent avec des résultats spectaculaires en Argentine, en Égypte, dans l’État de l’Uttar Pradesh dans le nord de l’Inde, au Brésil, au Bangladesh, en Irak, en Iran, au Chiapas, une petite région du Mexique, en Alto Parana, une petite région autonome du Paraguay, en Macédoine, au Belize et en Floride aux États-Unis.

Qu’attendons-nous au Québec ?

Billet # 279

J'aime et je partage ce billet sur

Une pensée sur « En attendant les vaccins »

  1. Voici de que je consomme quotidiennement de puis une décennie ou plus en terme de suppléments:
    Oméga-3 marins: 3000 mg
    D3: : 2000 mg
    Zinc: 70 mg
    vit C: 450 mg
    Zéaxanthine: 2 mg
    Lutéine: 10 mg
    Sans compter les autres sources alimentaires.
    Noter que je n’au jamais eu d’influenza, et qu’un rhume aux 2 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *