La pleine conscience

conscience

«La pleine conscience est une expression désignant une attitude d’attention, de présence et de conscience vigilante qui peut être interne (sensations, pensées, émotions, actions, motivations, etc.) ou externe (au monde environnant, bruits, objets, événements, etc.)» (Wikipédia).

L’appellation pleine conscience est la traduction de mindfulness en anglais. Nous parlons en français aussi de pleine présence ou de présence attentive. Le fait de se concentrer sur le moment présent diminue la dépression que nous pouvons éprouver quand nous pensons au passé et réduit l’anxiété que nous pouvons vivre lorsque nous nous inquiétons du futur.

«Lorsqu’on parle de pleine conscience, il ne s’agit pas simplement de méditation de pleine conscience, mais plutôt d’un mode de vie qui consiste à accueillir ses ressentis, ses émotions et ses pensées de manière ouverte et bienveillante, pour mieux s’inscrire dans la réalité, l’ici et maintenant, et l’accepter» ( passeportsante.net > Manger, bouger…et vivre en pleine conscience pour être heureux).

Des chercheurs de l’université de Harvard ont montré que près de 50 % du temps nous avons l’esprit ailleurs et que cela nous rend malheureux (M. A. Killingsworth, Science, 12 novembre 2010 : Vol. 330, No 6006).

«Connaissez-vous les bienfaits de la pleine conscience ? Elle pourrait vous être utile pour :

  • maximiser votre bien-être physique et mental ;
  • mieux réagir aux événements stressants ;
  • améliorer vos fonctions cognitives comme l’attention et la concentration ;
  • prendre conscience de vos automatismes et développer une plus grande liberté de choix sur ses actions ;
  • en apprendre plus sur vous-même, sur vos façons de penser et de réagir, grâce à l’observation sans jugement du moment présent ;
  • développer une plus grande acceptation et bienveillance envers vous-même et les autres» (Université Laval > Mon équilibre UL > Exclusivités Mon équilibre > Méditation pleine conscience).

La pleine conscience permet de mieux gérer la détresse et l’incapacité physique de la douleur chronique, des troubles cardiovasculaires, du cancer, du diabète, du stress, de l’anxiété et de la dépression.

La pleine conscience peut être pratiquée de façon formelle (méditation, yoga) ou informelle en étant pleinement présent dans nos activités habituelles (boire, manger, écouter de la musique, pratiquer une activité physique, regarder à l’extérieur…).

«Vivre en pleine conscience, c’est arrêter de vivre en pilote automatique, pour mieux profiter des moments de la vie et ainsi être plus heureux» (passeportsante.net, ibid.).

Billet # 278

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *