Les choux

choux

«Le chou est cultivé en Europe depuis le début du Néolithique, ce qui en fait l’un des plus anciens légumes cultivés au monde. Le chou était connu et consommé dans l’Antiquité en Grèce et à Rome (Wikipédia). Il en est de même au Moyen-Âge et dans l’époque moderne. Sous forme de choucroute (riche en vitamine C), il a été absorbé par les navigateurs européens pour prévenir le scorbut.

Le chou est un légume de la famille des crucifères. Il regroupe : chou, chou blanc, chou vert, chou rouge, chou de Bruxelles, chou cavalier, chou kale, chou du Portugal, chou-rave, chou-fleur, chou à grosses côtes, chou pommé, chou de Milan ou chou de Savoie. Dans la même famille nous retrouvons les brocolis chinois et rave.

Le chou agit en nous à plusieurs niveaux :

  • Il aide à l’élimination des toxines. Il contient des dérivés soufrés (sulforaphane, sinigroside, indole…). Ils accélèrent l’élimination des toxines dans notre organisme, en particulier au niveau du foie. Après avoir éliminé les radicaux libres, le sulforaphane encourage la production d’enzymes. Ces dernières continuent à nettoyer nos cellules des polluants.
  • Il renforce l’immunité. La vitamine C et les caroténoïdes (bêta carotène, lutéine, zéaxanthine) agissent au niveau des muqueuses et des cellules pour lutter contre les virus et les bactéries.
  • Il prévient le cancer. Le chou rouge en particulier, contient beaucoup de flavonoïdes, une catégorie d’antioxydants. Le plus important est la cyanidine qui donne sa couleur.
  • Il intervient contre le déclin cognitif. La vitamine K, la lutéine et le bêta carotène gardent plus longtemps le cerveau en bonne santé.
  • Il protège le système cardiovasculaire. Le potassium prévient l’hypertension et réduit la probabilité d’accident vasculaire cérébral.
  • Il aide au bon fonctionnement du cerveau. Les vitamines du groupe B travaillent au niveau de l’influx nerveux et de la production d’énergie.
  • Il est une source de fibres.
  • Il est une source de fer et de manganèse.
  • Il est peu calorique.
  • Il peut ralentir les effets de l’acétaminophène (Tylénol).
  • Il peut causer des flatulences ou des ballonnements chez certaines personnes.

Au total, le chou est bénéfique de plusieurs manières pour notre santé.

Billet # 277

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *