L’approche visionnaire de Beljanski

Beljanski

Mirko Beljanski était chercheur pour traiter et guérir des cancers et d’autres maladies chroniques. «Par ses travaux innovants en France et aux États-Unis il y a plus d’un demi-siècle, Mirko Beljanski a posé les fondations d’une nouvelle approche qu’on qualifie aujourd’hui d’épigénétique» (S. Beljanski, Gagner la lutte contre le cancer, 2019).

Dans les années 1900, une personne sur vingt allait avoir un cancer. Dans les années 1940, une sur seize. Dans les années 1970, une sur dix. De nos jours, une personne sur trois aura un cancer. Mirko Beljanski était docteur en science, biologiste et biochimiste et a travaillé à l’Institut Pasteur de Paris. Il a testé plus de mille produits naturels pour finalement trouver des molécules naturelles capables de bloquer la progression des cellules cancéreuses sans toucher aux cellules saines.

Ce qu’il a trouvé, trente ans en avance sur la science officielle, complétait la chimiothérapie et la radiothérapie mais ne les remplaçait pas. François Mitterrand, président de la République française en 1992 l’a très bien compris et a pu terminer son terme malgré un cancer de la prostate très avancé.

Même si la population est friande de solutions naturelles efficaces et abordables, le professeur Beljanski a été ostracisé par ses pairs. Cela ne l’a pas empêché de produire 133 publications à comité de lecture, deux livres et onze brevets. «Bien en avance sur son temps, il a considéré la déstabilisation progressive et cumulative de l’ADN comme la cause profonde du cancer, alors que ses pairs recherchaient des mutations» (ibid.).

Ce sont les produits cancérogènes dans notre environnement qui causent cette déstabilisation. Mirko Beljanski est considéré de nos jours comme le fondateur de la médecine environnementale, de l’épigénétique et de l’oncologie  intégrative. Quatre compléments alimentaires peuvent être bénéfiques dans le traitement du cancer. Ils peuvent aussi être valables dans les maladies virales et auto-immunes.

Le laboratoire de Mirko Beljanski a été détruit en 1996 et celui-ci est décédé dans des circonstances douteuses. Sa femme Monique et sa fille Sylvie poursuivent son oeuvre dans le cadre de la Fondation Beljanski, établie à New-York aux États-Unis.

Celle-ci est une OBNL qui encourage la poursuite des recherches de Mirko Beljanski. Elle rend aussi disponible les extraits naturels et donne des conseils.

«De plus en plus de bons médecins refusent qu’on fasse d’eux des distributeurs d’ordonnances délivrées en cinq minutes. Ils reconnaissent la médecine comme une discipline holistique dotée de multiples facettes. Ils valorisent la nutrition, la psychologie et la médecine environnementale comme faisant partie à part entière de l’Art médical. Parallèlement, les patients sont de mieux en mieux informés et de plus en plus nombreux à rejeter les protocoles standards et à demander une approche personnalisée» (ibid.).

Billet # 232

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *