Le raisin omniprésent

Le raisin

Le raisin est le fruit le plus cultivé au monde après les agrumes, les bananes et les pommes. Il est très populaire, qu’il soit blanc, vert,  rosé, rouge, mauve, noir,  à petits ou à gros grains, sucré ou acidulé, avec ou sans pépins, frais ou séché.

«Le raisin est le fruit de la vigne…Il sert surtout à la fabrication du vin à partir de son jus fermenté (on parle dans ce cas de raisin de cuve) mais il se consomme également comme fruit, soit frais, le raisin de table, soit sec, le raisin sec qui est utilisé surtout en pâtisserie ou en cuisine. On consomme également du jus de raisin. Des baies, on extrait aussi l’huile de pépins de raisin» (Wikipédia).

Il est riche en sucres simples, glucose et fructose en parts égales. Il possède deux fois plus de glucides que la plupart des fruits frais. Il est pauvre en protéines et en gras. Au point de vue calorique, il est à égalité avec la figue fraîche mais se laisse dépasser par la banane.

 Des acides organiques (tartrique et citrique) sont présents dans le raisin et lui donne une saveur rafraîchissante qui compense sa saveur sucrée. Les pigments lui donnent sa couleur et les polyphénols son astringence. Pour compléter, mentionnons les vitamines (B, C et P), les minéraux (potassium, phosphore, magnésium et calcium) et les oligo-éléments (cuivre, manganèse, iode et fluor).

Des bienfaits au nombre de neuf sont résumés dans passeportsante.net :

  • Le raisin aide à la prévention des maladies cardiovasculaires. Il améliore l’élasticité de la paroi des vaisseaux sanguins et augmente la capacité antioxydante. Le jus de raisin diminue le mauvais cholestérol (LDL), la formation de caillots sanguins et la tension artérielle en plus d’élever le bon cholestérol (HDL).
  • Chez l’animal, le jus de raisin bonifie les fonctions motrices, la mémoire et les capacités cognitives.
  • Le raisin possède de puissants antioxydants pour neutraliser les radicaux libres. Il contribue ainsi à prévenir les maladies cardiovasculaires, certains cancers et diverses maladies chroniques.
  • Le manganèse présent dans le raisin aide plusieurs enzymes et prévient les effets néfastes des radicaux libres.
  • La vitamine B2 «contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges» (ibid.).
  • La vitamine B6 joue un rôle dans la fabrication des neurotransmetteurs et des globules rouges. Elle participe au bon fonctionnement du système immunitaire.
  • La vitamine C aide à la santé des os, des cartilages, des dents, des gencives et de la peau.
  • Les raisins sont aussi une source de fer. Ce dernier collabore au transport de l’oxygène et à la formation de globules rouges, de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs.

Enfin, le potassium équilibre le pH sanguin, favorise la production d’acide dans l’estomac, contribue à la contraction des muscles sans oublier le coeur et joue un rôle dans la transmission de l’influx nerveux.

Billet # 215

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *