Le secret de longévité des Amish

longévité des Amish

Les Amish ont un secret concernant la longévité. Mais d’abord, voyons la définition donnée par Wikipédia au sujet des Amish. Ils sont «une communauté religieuse anabaptiste, fondée en 1693 en Alsace par Jakob Amman (le mot amish est dérivé du nom d’Amman). La communauté amish est aujourd’hui présente surtout en Amérique du Nord, vivant de façon simple et à l’écart de la société moderne. La première règle amish est : “Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure”».

Florent Cavaler, journaliste professionnel spécialisé dans la santé naturelle, rapporte dans sante-nature-innovation.fr du 9 janvier 2019 les gros titres suivants : «Les Amish ont un secret pour vivre longtemps» (Le Nouvel Obs), «Sciences : Le secret de longévité des Amish pourrait profiter au monde entier» (l’émission d’information en continu 20 minutes), «Une mutation de longévité chez certains Amish ?» (le journal Le Figaro), «Une mutation génétique rare trouvée chez des Amish fait vivre dix ans plus longtemps» (Le journal L’Express).

J.R. Bassett révèle dans la revue médicale mensuelle Medicine and Science in Sports and Exercise, Vol. 36, 2004, que dans la communauté Amish, l’autisme et l’obésité sont presque absents et que le taux de cancer est deux fois moindre. De plus, l’espérance de vie est de 85 ans, soit dix ans de plus que la moyenne aux États-Unis.

«D’après une étude de l’université Northwestern (CHicago), la longévité des Amish serait due à une mutation très rare sur un gène appelé Serpine 1…On pourrait croire que la durée de vie d’un individu dépend uniquement de sa génétique» (Florent Cavaler).

Au contraire, A.M. Herskind et d’autres chercheurs danois ont étudié pendant plus de trente ans des milliers de paires de jumeaux (Human Genetics, mars 1996). Nos gènes ont très peu d’influence sur notre propension à vivre plus longtemps.

Leur influence est d’environ 10 %. C’est nos habitudes de vie et l’influence de notre environnement qui comptent pour 90 % pour expliquer la longévité en bonne santé. À ce sujet, voici ce qui se passe dans la communauté Amish :

  • Activité physique régulière (travail dans les champs)
  • Absence de produits industriels
  • Absence de pesticides et de pollution
  • Absence de produits pharmaceutiques
  • Absence d’antibiotiques et de vaccins
  • Absence de stress
  • Les approches complémentaires sont favorisées
  • L’alimentation est sans produits transformés ou ultratransformés
  • La vie est proche de la nature
  • La communauté est tissée serrée
  • L’entraide est naturelle et généralisée

«La grande révolution de ces dix dernières années en biologie a été de montrer que notre mode de vie et notre environnement avaient une action directe sur notre longévité» (Florent Cavaler). Réfléchissons, méditons, partageons la santecorazon.quebec.

Billet # 189

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *