Les chuchotements qui chatouillent

chuchotements

Nous parlons ici de l’«ASMR (de l’anglais Autonomous Sensory Meridian Response, que l’on peut traduire par réponse autonome sensorielle culminante) est un sigle qui décrit une sensation distincte, agréable et non sexuelle de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif» (Wikipédia).

Ce phénomène a toujours existé, mais il a été popularisé vers 2010. Le premier enregistrement, sans image, a été fait en 2009 (https://www.youtube.com/watch?v=IHgPbfTgKc). Maintenant, sur Facebook, plus de 65 000 adhérents suivent les sites consacrés à l’ASMR.

Les bruits entendus provoquent des sensations décrites comme des chatouillements du cerveau, des orgasmes cérébraux, des picotements de la nuque, un déploiement le long de la colonne vertébrale et un hérissement des poils. Les sentiments ressentis sont  la plénitude et la gratitude.

Le phénomène commence à être étudié scientifiquement. Au Royaume-Uni, des chercheurs de l’Université de Sheffield rapportent que les personnes qui ressentent l’ASMR vivent un niveau de calme augmenté et des niveaux de stress et de tristesse diminués (G. L. Poerio, Plos One, juin 2018).

Dans une autre étude, 80 % des personnes relatent une amélioration de l’humeur. Elles écoutent les vidéos ASMR pour se relaxer (98 %), s’endormir (82 %) et gérer le stress (70 %) (E. L. Barratt, Peer J, 2015).

Les effets ressentis sont aussi physiologiques. La conductivité de la peau augmente et il y a réduction de la fréquence cardiaque (G. L. Poerio, ibid.).

Dans le cerveau, plusieurs zones sont activées par l’ASMR, notamment le noyau accumbens, le cortex cingulaire antérieur, le cortex moteur et l’insula. L’hypothèse est qu’il y a libération de dopamine.

Les personnalités plus sensibles à L’ASMR sont souvent :

  • très curieuses et ouvertes aux nouveautés
  • à se remettre en question et à être pessimiste
  • synesthésiques (associer deux sens différents)
  • misophones (être exaspéré par des bruits adventices)

Voici une sélection de vidéos sur l’ASMR, choisie par Antoine Harben (www.le-projet-e.com > Ils «chuchotent» pour nous apaiser : l’étrange phénomène ASMR). Il est conseillé d’avoir un peu de temps, d’être dans un endroit confortable et calme et d’avoir des écouteurs ou un casque audio :

Billet # 236

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *