Notre système immunitaire est la clé

système immunitaire

«Chaque jour, nous sommes en contact avec plusieurs centaines d’espèces différentes de micro-organismes ! Virus, bactéries, levures et champignons, parasites.» Ainsi écrivait Dr Éric Lorrain, médecin phytothérapeute, dans le dossier Immunité spécial 50 ans et +, réédité dans Le journal de la médecine anti-âge du 27 mars 2020.

Or, l’équation est toujours la même : la résistance de l’hôte versus la force de l’envahisseur. Actuellement, la covid-19 n’est pas la cause du trouble mondial mais le facteur déclenchant. «Les facteurs modulateurs de l’infection, quant à eux, sont nombreux. Ils peuvent être individuels (génétiques, nutritionnels, psychologiques, liés à l’âge, au sexe, aux conditions de vie…), ou concerner tout le monde ( le climat, [la pollution], par exemple). Le caractère saisonnier des infections virales n’aura échappé à personne. J’en pointerais deux autres : le stress, le statut nutritionnel des sujets symptomatiques» (Dr Philippe Meurin, Nouvelle Page Santé, 30 mars 2020).

La vraie cause c’est le terrain, c’est-à-dire la qualité de la réponse de l’organisme aux agresseurs.  Dans la pandémie actuelle du coronavirus, c’est ce qui explique que certaines personnes sont porteuses saines et sans symptôme alors que d’autres meurent d’une infection pulmonaire aiguë, que les jeunes sont épargnés et que les personnes âgées sont très vulnérables.

«Avec l’âge, le système immunitaire devient moins performant. L’organisme arrive de moins en moins bien à se défendre contre les infections, la réponse vaccinale est diminuée. C’est ce que les scientifiques appellent l’”immunosénescence”» (Élisabeth Honoré, rédactrice en chef, Le journal de la médecine anti-âge, 27 mars 2020).

L’immunosénescence est multifactorielle. Le thymus,qui produit les lymphocytes T, s’atrophie graduellement. La synthèse de la vitamine D se fait moins bien chez les personnes âgées. La régénération du système immunitaire est entravée par la malnutrition et les carences alimentaires présentes depuis de nombreuses années. Il y a moins de globules blancs (polymorphonucléaires). Les macrophages qui détruisent les cellules abîmées sont ralentis. Les anticorps sont moins performants.

Passé 50 ans, il faut réactiver le potentiel de son système immunitaire sous peine d’être vulnérable au covid-19 ou à un  autre agent infectieux. Les vitamines carencées chez les personnes âgées sont les vitamines D, E, A, C, B6, B9 et B 12 (https://www.qare.fr/blog/conseils-alimentation-personnes-agees/).   Ce sont toutes des vitamines indispensables au bon fonctionnement de l’immunité (https://www.mdpi.com/2072-6643/12/1/236). Elles sont aussi des antioxydants puissants qui jouent un rôle dans le contrôle du processus inflammatoire. L’inflammation pulmonaire explosive dans la covid-19 suggère un manque d’antioxydants.

Examinons maintenant les minéraux. Le zinc est le plus mal absorbé des minéraux. Presque toutes les personnes âgées sont carencées en zinc. «Or lors de carence en zinc on observe : diarrhée de gravité variable, une perte de l’odorat et du goût, un état de confusion, une immunosuppression associée à une susceptibilité accrue aux infections» (Dr. P. Meurin, ibid.).

Les déficits en magnésium sont tout aussi fréquents. Les effets d’un complément alimentaire de magnésium sont les suivants : moins de stress, meilleur sommeil et système immunitaire plus réactif. Un déficit en sélénium prédispose à des lésions cardiaques (https://www.thelancet.com/pdfs/journals/lancetPIIS0140673600024909.pdf).

Une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits, légumes et protéines, avec suppléments si nécessaire, de même qu’une activité physique régulière renforce le terrain. «L’immunité est un subtil équilibre entre les fonctions de défense et de tolérance qu’il vous faut maintenir jusqu’au bout, une capacité à préserver et à renforcer à tout prix pour voyager à travers les périls du siècle. C’est le gage d’un vieillissement réussi, dans une relative sérénité» (Dr É. Laurin, ibid.).

Billet # 242

J'aime et je partage ce billet sur

3 réflexions sur « Notre système immunitaire est la clé »

    1. Voir sur Google
      -chelation de l’aluminium : le protocole du professeur exilée
      -Métaux lourds : comment s’en débarrasser naturellement

      Ne pas oublier l’argile verte, l’algue la chlorelle et le bassin de pieds pour l’évacuation des métaux lourds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *