La perte de cheveux

perte de cheveux

Nos cheveux poussent, vivent, meurent, tombent et repoussent. La perte de cheveux peut être pathologique à cause des hormones ou de notre état de santé. Il peut être possible de stopper la chute de nos cheveux en faisant certains changements dans notre alimentation.

Notre cuir chevelu possède entre 100,000 et 150,000 cheveux. Chaque follicule pileux est composé d’une racine, d’une tige de kératine et d’une gaine dans le cuir chevelu autour de la tige. La racine produit la tige pendant trois à sept ans et le cheveu pousse de deux millimètres par semaine. A l’arrêt de la pousse, le cheveu mort reste accroché pendant trois mois puis tombe; puis une nouvelle tige recommence à pousser ( maximum 20 à 25 dans une vie).

Ces cycles sont influencés par la génétique, les hormones, les neuromédiateurs, l’état de santé et l’alimentation. Il est normal de perdre 50 à 100 cheveux par jour mais le volume de la chevelure ou l’implantation des cheveux ne doivent pas être atteints.

La calvitie (alopécie androgénique) se définit comme un dégarnissement progressif du dessus du crâne. 20% des hommes sont atteints à 20 ans, 30% à 30 ans et 50% à 50 ans; 80% des femmes qui ont des pertes de cheveux en souffrent. Les facteurs aggravants sont le stress, les contraceptifs et traitements hormonaux

 de substitution, les facteurs saisonniers et le mauvais cholestérol (LDL).

La pelade provoque une perte de pilosité par plaques, le plus souvent au cuir chevelu (1% de la population). Dans l’effluvium télogène, il y a perte de cheveux profuse suite à un stress physique (chirurgie, accouchement, anesthésie, forte fièvre) ou psychologique (choc affectif violent).

Il est possible d’améliorer la santé de nos cheveux et de prévenir la calvitie par notre alimentation. D’abord ce qu’il ne faut pas faire: prendre des poudres de protéines (“shakes”). Elles “contiennent souvent des hormones de croissance comme la DHEA ou la créatine. Ces substances, en plus d’accroître la masse musculaire, font monter les niveaux de testostérone dans le sang. La testostérone génère un produit chimique connu sous le nom de DHT qui est l’un des principaux déclencheurs de la chute des cheveux.” (Dr Kouremada-Zioga).

Les sources de bonnes protéines se retrouvent dans le poulet, le boeuf, les légumineuses et la spiruline. Une déficience en fer est souvent la cause de la perte de cheveux; les meilleures sources sont le foie de poulet ou de boeuf, les haricots, les lentilles et les épinards. “Une récente étude montre que 66,7% des patients souffrant d’une perte sévère de cheveux ont noté des améliorations et des repousses après une supplémentation…en zinc. Les moules, huîtres et autres fruits de mer comme les langoustes sont riches en fer et en zinc.” (Néo-nutrition, Eric Müller).

Les cheveux sont gris, fins et cassants avec le stress oxydatif; la vitamine C est la solution (poivrons, brocolis, chou-fleur, choux de Bruxelles, chou Kale, fraises, ananas, kiwi). La bêta-carotène rend les cheveux forts (mangue, patate douce, potiron). La silice améliore la circulation au niveau du cuir chevelu (bière). Le bêta-sitostérol freine la calvitie masculine (pistaches). La biotine favorise la pousse des cheveux et la santé du cuir chevelu (oeufs, arachides, amandes, son de blé, saumon, avocat).

Finalement, mentionnons que “dans une étude récente, 89.9% des participants ont noté une diminution conséquente du rythme auquel ils perdaient leurs cheveux après 6 mois de supplémentation en … oméga-3 !” (Eric Müller). Nous en trouvons dans la truite, le saumon, la sardine, le hareng et le maquereau.

Réfléchissons, méditons, partageons la santecorazon.quebec.

Billet # 113 

J'aime et je partage ce billet sur

4 réflexions sur « La perte de cheveux »

  1. Bonjour Serge, dans l’artIcle sur la perte de cheveux, vous dites que la poudre de proteïne est à proscrire. Si je prend une « scoop » par jour est ce que cela peut provoquer la perte de cheveux.

  2. Salut Serge,

    Pour le bêta-sitostérol, il semble que ça régularise le niveau de cholestérol dans le sang. Comme tu en parles pour prévenir la perte des cheveux, quel est le lien entre le cholestérol et la perte de cheveux? Est-ce que le cholestérol empêche les nutriments de se rendre jusqu’aux follicules?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *