La pratique ho’oponopono

ho’oponopono

«Le ho’oponopono, parfois traduit en “remettre les choses en ordre”, “rétablir l’équilibre” est une tradition sociale et spirituelle de repentir et de réconciliation des anciens Hawaïens… La plupart des versions modernes sont conçues de telle façon que chacun puisse le faire seul» (Wikipédia).

Morrnah Nalamaku Simeona, chamane hawaïenne, a fait évoluer la pratique traditionnelle dans les années 1970 pour la simplifier. «Les fondements de la pratique de Mormah Simeona reposent sur cinq principes :

  • la réalité physique est une création de nos pensées ;
  • une pensée de ressentiment et de colère crée une réalité de ressentiment et de colère ;
  • une pensée juste et bienveillante crée une réalité juste et bienveillante ;
  • tout est à l’intérieur, rien n’est à l’extérieur ;
  • la paix commence à l’intérieur » (Laurent des Éditions Nouvelle Page, Nouvelle Page Santé, Nettoyer sa poubelle intérieure, 21 octobre 2020).

Lorsque le Dr Hew Len a pris la charge du département psychiatrique d’un hôpital hawaïen, il a dit par après : «J’ai appliqué l’Identité de Soi Ho’oponopono, un procédé de repentance, de pardon. Je n’ai fait aucune thérapie ni consultation avec les patients de cette unité. J’ai pris la responsabilité à cent pour cent de nettoyer ce qui se trouvait en moi et qui m’occasionnait des problèmes. La pratique de Ho’oponopono n’est en définitive rien d’autre que cela : c’est nettoyer ses propres mémoires, s’accorder le pardon, s’ouvrir à l’amour et être en paix» (Nouvelle Page Santé, ibid.). Pratiquement tous les malades, quelques années plus tard, étaient considérés comme guéris.

Par la suite, Joe Vitale, enseignant spirituel, a rencontré le Dr Len en allégeant encore la méthode de Mormah Simeona en conseillant celui qui pratique Ho’oponopono à utiliser ce simple mantra : je suis désolé, pardonne-moi, merci, je t’aime.

  • Désolé : la situation qui nous arrive est reconnue. Nous l’observons et nous l’acceptons.
  • Pardon : nous pardonnons à soi, aux autres ou même à l’Univers de nous faire vivre ce conflit. Nous nous responsabilisons face à ce qui arrive.
  • Merci : nous disons merci à la vie, à l’Intelligence Infinie pour être confronté au problème à régler. La gratitude contribue à amorcer un changement positif.
  • Je t’aime : Cela s’adresse à la vie, à l’entourage, à l’Humanité en général, à l’Intelligence Infinie et surtout à nous-même. Nous envoyons de l’amour à cette mémoire erronée et nous demandons qu’elle soit effacée.

«L’Ho’oponopono nous amène à…

  • mieux gérer les conflits
  • soulager les tensions et diminuer le stress
  • remettre de l’ordre dans notre vie
  • se défaire des idées négatives
  • réorienter notre esprit vers des pensées positives
  • dissiper les émotions intenses et négatives ainsi que les perturbations
  • pratiquer la pleine conscience et vivre en harmonie» (canalvie.com, N. Descheneaux, L’Ho’oponopono : explications, bienfaits et pratique).

«Il ne s’agit pas de comprendre mais de vivre l’expérience. C’est d’ailleurs l’un des fondements de ce rituel : se faire confiance, lâcher prise, accomplir un acte bienveillant envers soi-même et les autres… L’Ho’oponopono est une méthode efficace pour réduire la rancoeur» (Nouvelle Page Santé, ibid).

Billet # 273

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *