Le poireau bienfaisant

Le poireau

«Le poireau… est une espèce de plante herbacée vivace largement cultivée comme plante potagère pour ses feuilles (pseudo-tiges) consommées comme légumes» (Wikipédia). Il est originaire d’Europe et était cultivé par les Égyptiens. Il était consommé dans l’empire Romain et les Romains l’ont introduit en Grande-Bretagne.

Il était la base de la soupe de légumes médiévale, appelée porée, et du porridge anglais avant que celui-ci ne devienne une bouillie d’avoine. Il se mange cru dans une salade de crudités, pré-cuit en gratin et cuit dans un potage, une omelette, une tarte, une salade, un pot-au-feu, un rôti, une crème ou une quiche.

Il appartient à la famille des alliacées comme l’ail, l’oignon, la ciboulette ou l’échalote. Mais, il ne possède pas de bulbe. Le poireau est riche en fibres qui aident au transit intestinal. Son potassium favorise la santé artérielle et osseuse. Ses composés soufrés sont anticancer.

Ses fibres sont prébiotiques. Elles permettent la croissance de nos bonnes bactéries intestinales et concourent au bon fonctionnement de notre système digestif. Elles ont un effet relaxant, ce qui rend notre sommeil plus réparateur.

Ses minéraux (calcium, magnésium et potassium) travaillent positivement sur nos os. Notons les vitamines A, C et B6. Il possède plusieurs polyphénols antioxydants dont le kaempférol. «D’après une revue de la littérature sur le kaempférol, lui et certains de ses glycosides possèdent des activités anti-inflammatoires, antimicrobiennes, anti-cancéreuses, cardio-protectrices, neuro-protectrices, antidiabétiques, anxiolytiques, analgésiques et antiallergiques» (M-C Ray, LaNutrition.fr > Les vertus santé du poireau, 13 décembre 2017). Le kaempférol agit contre les radicaux libres qui favorisent la survenue du cancer.

L’allicine, un composé organo-sulfuré, est aussi présente dans le poireau. Ses propriétés sont antioxydantes et antimicrobiennes (bactéries, virus, champignons et parasites). Les composés antioxydants disparaissent si le poireau est cuit à l’eau bouillante. Il vaut mieux le blanchir ou le faire cuire à la vapeur.

Le poireau est meilleur s’il a des racines fournies, un fût le plus blanc possible, droit et ferme, et des feuilles bien vertes.

Billet # 234

J'aime et je partage ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *